Accueil du site > Dernières nouvelles > 25 raisons de ne pas voter pour le Parti Libéral du Québec

Tribune libre de Vigile

25 raisons de ne pas voter pour le Parti Libéral du Québec

Article publié sur www.vigile.net

[ jeudi 15 mars 2007]


25 raisons de défaire le gouvernement Charest

Frédéric Lacroix

Tribune libre de Vigile

mardi 6 mars 2007

Le gouvernement Charest ne doit pas être réélu. En 4 ans, les libéraux ont fait la preuve de leur :

Mépris du bien public :

1) Baîllons à répétition pour passer des lois iniques :

- Loi 61 : Création de l’agence des PPP pour privatiser les services publics.
- Loi 134 : Ouvre la porte à la privatisation de l’eau.
- Loi 33 : Privatisation partielle des services de santé. Médecine privée financée à même les fonds publics.
- Loi 142 : Imposition des conditions salariales aux employés de l’état sans négociation.

2) Lucratifs contrats d’éoliennes accordés à des entreprises américaines et ontariennes au mépris des communautés locales. Refus de nationaliser l’éolien.

3) Imposition du tracé de l’autoroute 30 passant par des terres zonées agricoles.

Incompétence, corruption et manipulation :

4) Expulsion de deux ministres qui refusaient d’autoriser des projets allant à l’encontre du bien public (Mulcair et Séguin). .

5) Tentative d’abolition du no-fault (l’épisode Marc Bellemare) qui garantit pourtant des frais d’assurance automobiles plus bas qu’ailleurs au Canada.

6) Annonce de la construction de la centrale du Suroit par General Electric inc. puis rétractation.

7) Tentative de financement à 100% des écoles privées juives suite à des dons au parti libéral. Abandon après de vives protestations.

8) Mont-Orford : destruction du parc national en violation des lois québécoises pour le vendre à des promoteurs proches des libéraux.

9) Zoo de Québec : Fermeture pour vendre une partie du terrain aux amis libéraux pour construire des condos de luxe.

10) Déclenchement des élections avant le dépôt du rapport sur le scandale d’Option Canada qui risque d’éclabousser des membres du PLQ. Charest était très impliqué dans le camp du NON en 1995 et a fermé les yeux sur le viol des lois québécoises par le gouvernement fédéral.

11) Défusions : création de ghettos riches et anglophones à Montréal. Création de ghettos riches ailleurs qu’à Montréal.

12) Coupures dans les prêts et bourses qui aurait eues pour effet d’augmenter très sérieusement l’endettement des étudiants (l’endettement moyen après un bacc. serait passé de 13 000 à 21 500$). Cette mesure aurait affectée surtout les moins nantis. Abandon après de très vives protestations.

13) Impunité aux motoneigistes qui polluent et font du bruit.

14) CHUM : cafouillage sans fin.

15) Déséquilibre fiscal : échec des négociations.

Un gouvernement à la solde d’Ottawa :

16) Suppression de l’histoire du Québec dans les manuels scolaires.

17) Anglais en première année. Rappelons que 63% des transferts linguistiques se font vers l’anglais au Québec. L’anglais en première année diminue le statut et l’importance du français, ce qui accélèrera l’anglicisation de Montréal et le l’Outaouais (en particulier).

18) Diminution importante des budgets alloués à la francisation des immigrants et à l’Office Québécois de la langue française.

19) Promesse d’augmenter de 30% les frais de scolarité. Rappelons que le Québec subventionne toujours 15000 canadiens anglais pour venir étudier en anglais à Concordia et McGill University chaque année. Une dépense de plus de 100 millions de dollars par année. Rappelons qu’il n’y a aucune université de langue française en Ontario (l’University of Ottawa donne 66% des cours en anglais).

20) Le gouvernement Charest est le premier gouvernement Québécois en 50 ans à avoir abandonné toute revendication constitutionnelle face à Ottawa. Jean Charest est pleinement satisfait de la constitution de 1982 imposée au Québec par le force, constitution qui réduit les pouvoirs de l’Assemblée Nationale, qui a réintroduit le bilinguisme institutionnel au Québec et fait sauter la moitié des articles de la loi 101.

Mensonges :

21) Baisse d’impôts de 5 milliards : promesse non tenue.

22) Maintien des garderies à 5 $ : promesse non tenue.

23) Réforme électorale : : promesse non tenue.

24) Réingénierie de l’État : promesse non tenue.

25) Affichage obligatoire des OGM : promesse non tenue.

***

Pour consulter la page web et faire un commentaire sur ce texte, cliquez ici :

http://www.vigile.net/spip/article4...