Accueil du site > Dernières nouvelles > Injonction provisoire à l’UQAM : une mesure disproportionnée

Communiqué de presse de Québec Solidaire

Injonction provisoire à l’UQAM : une mesure disproportionnée

[ mercredi 19 mars 2008]


Injonction provisoire à l’UQAM : une mesure disproportionnée

MONTRÉAL, le 19 mars - Québec solidaire estime que l’injonction provisoire obtenue par l’UQAM contre les associations étudiantes en grève est une mesure disproportionnée par rapport aux gestes discutables posés par une minorité d’étudiants la semaine dernière. "Certaines des restrictions contenues dans l’ordonnance laissent une trop large place à l’interprétation et à l’arbitraire, en plus de constituer un inquiétant précédent qui remet en question le droit d’association et d’expression. Cette punition collective est totalement contre-productive", estime la porte-parole de Québec solidaire Françoise David.

"Le climat tendu qui règne à l’UQAM est non seulement causé par un plan de redressement nuisible à la mission éducative de l’UQAM, mais surtout par le sous-financement chronique dont souffre l’institution et tout le réseau post-secondaire. La plus grande partie de la solution réside entre les mains de la ministre de l’éducation Mme Michelle Courchesne qui doit s’engager à réinvestir significativement dans les institutions d’enseignement postsecondaire, y compris l’UQAM, pour combler le déficit actuel du réseau public, comme le propose Québec solidaire", de conclure Mme David.

Renseignements : Francis Boucher, responsable des communications, (514) 710-0466