Accueil du site > Dernières nouvelles > Le plan de redressement de l’UQÀM enfin dévoilé

Informations importantes

Le plan de redressement de l’UQÀM enfin dévoilé

Mercredi le 5 mars 2008

[ mercredi 5 mars 2008]


Bonjour à tous et à toutes,

Hier, le Conseil d’administration de l’UQÀM déposait son plan de redressement financier, élaboré conjointement avec la firme PricewaterhouseCoopers. Au programme, nous pouvons constater que le dit plan propose un lot de coupures et d’augmentation de frais :

- Abolitions de postes (5,3% des effectifs, on parle ainsi d’environ 77 postes de cadres et d’employés-es de soutien)

- Gel des salaires pour les cadres et employés-es (ou des hausses réduites)

- Compression dans les départements

- Augmentation des frais afférents de 15$ aux étudiants-es

Ces coupures, diminutions de services et augmentation des frais équivalent à 11 millions$ de plus pour éponger le déficit de l’UQÀM. Malgré tout, il resterait un manque à gagner d’au moins 24,4 millions$.

À terme, ce plan de redressement ne répondrait toujours pas aux exigences de la Ministre Courchesne qui demandait "l’équilibre budgétaire" (le sacro-saint "Déficit zéro"). Si bien que pour 2011-2012, la firme PricewaterhouseCoopers prévoit un déficit accumulé de 191,4 millions $.

Hier, lors du dévoilement de ce plan de redressement financier, des étudiants-es se sont réuni pour dénoncer la logique marchande dans laquelle l’UQÀM est embarquée (la gestion de l’UQÀM ressemble de plus en plus à celle d’une entreprise privée) et pour signifier son mécontentement quant à une deuxième hausse des frais afférents en un an (en plus de l’augmentation des droits de scolarité imposée par le PLQ à l’automne dernier). Les étudiants-es dénoncent également le fait d’être exclus des négociations et souhaitent être traités-es sur un même pied d’égalité que le reste de la communauté universitaire. Le Conseil d’administration dit vouloir négocier avec les syndicats et consulter les étudiants-es.

Une chose sur laquelle tout le monde s’entend c’est que le gouvernement doit augmenter sa participation financière de manière considérable.

Les syndicats de l’UQÀM prévoient une sortie publique le 5 mars en après-midi.

Nous vous invitions à consulter le site internet de l’AESS (www.aessuqam.org) et les différents médias pour connaître les développements.
Le plan de redressement de l’UQÀM a été déposé hier en séance, mais n’a toujours pas été adopté.