Accueil du site > Dernières nouvelles > Crise financière UQAM > Lettres : Un centre qui a sa place

Dossier UQÀM et formation

Lettres : Un centre qui a sa place

Paru aujourd’hui dans Le Devoir

[ mercredi 20 juin 2007]


Le Devoir ÉDITORIAL, mercredi 20 juin 2007, p. a6

Lettres : Un centre qui a sa place

Paul Labonne

La fermeture du Centre de formation sur l’enseignement en milieux défavorisés de l’UQAM est en soi une bien mauvaise nouvelle. Ce centre permettait de jeter des ponts entre les jeunes instituteurs et leurs élèves provenant de quartiers où la vie est rarement facile.

C’est aussi une mauvaise nouvelle parce que l’éducation postsecondaire constitue encore aujourd’hui une barrière pour les jeunes des quartiers défavorisés. Au lieu de valoriser et de soutenir l’enseignement dans les milieux défavorisés, l’UQAM choisit d’abandonner des milliers de jeunes Montréalais. Dommage !

Paul Labonne : Le 18 juin 2007