Accueil du site > Dernières nouvelles > Résultat du vote sur l’offre gouvernementale du 5 mai 2012

Résultat du vote sur l’offre gouvernementale du 5 mai 2012

[ jeudi 10 mai 2012]


Les membres de l’AESS ont rejeté l’offre du 5 mai 2012 à 91%.

Voici la résolution qui a été adoptée :

Considérant les méthodes douteuses et les tactiques malhonnêtes et manipulatrices dont a fait preuve le gouvernement ;

Considérant que l’aide financière aux études n’est pas une alternative à la hausse ;

Considérant que l’AESS a déjà rejeté le remboursement proportionnel au revenu et s’oppose à l’instauration de tout mécanisme d’assurance-qualité et à la réduction des crédits d’impôts pour les frais de scolarité ;

Considérant que l’étalement des frais de scolarité n’atténue en rien l’injustice de la tarification de l’éducation ;

Considérant que l’offre du gouvernement correspond à un gel de la facture étudiante pour la prochaine année, mais que la hausse reste intégrale pour les six années suivantes ;

Considérant que le conseil provisoire est composé majoritairement d’alliés du gouvernement, notamment les représentantes et représentants du rectorat et du patronat, et, qu’en ce sens, il est très peu probable que celui-ci n’aboutisse à une quelconque mesure qui permettrait de diminuer significativement la facture étudiante, ni de régler le mal-financement ;

Considérant le caractère facilement interprétable de l’offre en faveur du gouvernement ;

Considérant que a position de l’AESS-UQAM de ne pas tenir de vote de grève tant que les hausses de 2007 et 2012 n’auront pas été annulées, à moins qu’il y ait moins de 100 000 étudiantes et étudiants en grève ;

Considérant la position de l’AESS-UQAM pour une université libre de toute ingérence du privé ;

Considérant la position de l’AESS-UQAM pour l’abolition du rectorat ;

Que l’AESS refuse l’offre du gouvernement ;
Que l’AESS réitère que seule une offre de gel ferme au niveau de 2007 serait susceptible de régler le conflit ;
Qu’aucune offre gouvernementale ne traitant pas de la hausse des frais de scolarité soit considérée comme potentiellement acceptable par les négociateurs et négociatrices de la CLASSE ;

Pour : 139 Contre : 6 Abstentions : 8
Adoptée à majorité (90,8%)